Stop aux fleurs jetables dans les villes ! - un article de V. Mure

Planter des fleurs en ville peut nous conduire à l’absurde, voire même à l’inadmissible…

Planter des « fleurs »… juste des fleurs, pour la couleur.

Pour répondre à une demande ?

Les habitants, déprimés par la grisaille urbaine, veulent de la couleur en ville. Alors, quoi de mieux que des fleurs colorées pour égailler leur quotidien ?

Fleurir une ville comme on fleuri un jardin ou une maison. Ultime prolongement d’un usage antique. Celui d’orner son foyer de couronnes de fleurs en l’honneur du dieu Lare, protecteur du foyer.

Mais en y regardant de plus près, est ce que nous ne nous ferions pas manipuler par le règne végétal ? Notre attraction pour les fleurs ne répond-elle pas aux mêmes pulsions que celles d’une abeille ou d’un papillon ?

On le sait les couleurs des fleurs jouent un grand rôle dans les processus de pollinisation. Les plantes utilisent la couleur des pétales comme mode de communication, quelques fois même comme leurre. C’est un de leur moyen d’attraction du règne animal, avec le parfum et le nectar.

Nous pourrions juste sourire de se laisser ainsi berner par le règne végétal, si, dans le même temps, notre envie de fleurs participait aussi à enrichir la biodiversité en ville. Si insectes, papillons, et autres pollinisateurs y trouvaient de quoi s’alimenter, si les plantes étaient ainsi fertilisées et pouvaient se reproduire…

Mais les « fleurs » issues de l’horticulture, cultivées en serre avec les mêmes densités que des batteries de poulets, sont en général stériles et n’offrent aucun nectar aux pollinisateurs.

Sait-on, de plus, que ces plantes vont être rapidement arrachées ? Des plantes jetables en quelque sorte qui, une fois leurs fleurs fanées, vont finir dans les poubelles.

Peut-on oublier à ce point que le règne végétal est un règne vivant ? Que les fleurs sont avant tout le siège des organes de reproduction.

Il est urgent de repenser notre rapport aux fleurs en ville.

Il est urgent d’arrêter de planter des fleurs jetables.

Et il est aussi urgent de permettre à la flore des villes, herbacées, arbustes, arbres, d’accomplir leur cycle de vie. Il est urgent de leur permettre de fleurir et de fructifier en toute liberté. Pour ceci il suffit d’éviter de les tailler avant la floraison, ou d’arrêter de les tailler tout simplement.

Lien de l'article : http://www.botanique-jardins-paysages.com/stop-aux-fleurs-jetables-dans-les-villes/