Thônex PDCom - Débat 1

mix web.jpg

Présence
MM. Pascal Uehlinger et Philippe Decrey, conseillers administratifs, M. Frédéric Frank, architecte et chercheur
Urbanité(s) : Isabel Girault, Bérénice Pinon, Bastien Röthlisberger

 

Objectif
Cette séance proposait d’aborder les différentes façons d’habiter dans un contexte de croissance démographique et de pression sur le logement. Il s’est agi de présenter des pistes de réflexion sur divers types de densification et d’entendre les habitants de Thônex à ce sujet.

Présentation
Après avoir rappelé les évolutions sociétales récentes, dont le phénomène de décohabitation, F. Frank a traité et exemplifié le concept de densification qualitative. La densification ne consiste pas simplement à créer des logements pour satisfaire à la croissance démographique, elle est un levier pour ajouter des qualités urbaines dans des quartiers où il en manque. Selon lui, la densification qualitative est un potentiel pour intensifier les qualités présentes sur un site, elle permet de réinterpréter l’environnement construit et finalement elle rend possible une diversification des expériences spatiales avec entre autres une nouvelle offre et de nouveaux types de logements. La croissance démographique est une opportunité d’améliorer l’attractivité de la commune, de requalifier des quartiers, de réinventer un territoire et de régénérer le parc de logement. Trois exemples de densification ont appuyé ce propos : Kronwiesen à Zurich, Grand-Pré à Fribourg et J.- J. Rigaud à Genève.

Débat
Ce moment de dialogue entre les habitants, les autorités communales et les intervenants a fait émerger les préoccupations citoyennes liées aux impacts du développement communal.

La densité élevée (ID de 2) proposée dans le cadre des projets de nouveau quartier à Thônex suscite passablement de réactions. Le Conseil Administratif est conscient des enjeux liés à une telle densité, tout en rappelant les compétences limitées d’une commune en matière d’aménagement à Genève. Le conseil municipal s’est néanmoins prononcé en faveur d’un principe d’urbanisation avec des gabarits élevés pour dégager des espaces publics.

Certains habitants sont préoccupés par le maintien des emplois sur la commune, la densification ne devant pas se faire au détriment des activités économiques locales. La centralité commerciale fera l’objet d’un axe stratégie du plan directeur communal. Il s’agit aussi de mener des réflexions sur l’espace public aux abords des commerces, ceux-ci ont un rôle déterminant sur l’attractivité commerciale.

Le défi démographique est aussi lié au vieillissement de la population. Il est nécessaire de proposer une offre en EMS et structures d’accompagnement (IEPA). En outre, il s’avère pertinent de créer des logements adaptés au vieillissement et ainsi de favoriser la mixité générationnelle. Il est essentiel de pouvoir proposer une diversité de logements et par là de favoriser la mobilité résidentielle.

Les citoyens se sont aussi interrogés sur l’offre culturelle de proximité ; l’attractivité de la commune est aussi liée aux animations et loisirs proposés.

Cette première séance a fait émerger la volonté de certains citoyens de s’impliquer dans la démarche des ateliers de travail.